Réinterprétation d’une maison vendéenne à Luçon (85)
Surface : 130 m² SHON
Budget : 180 k€ H.T.
Maîtrise d'ouvrage : Privé
Maîtrise d'oeuvre : Conception : RCDL architecte
Conditions : Commande directe / mission PC

a maison individuelle rcdl architecte lucon bonneville haute savoie .jpgc maison individuelle rcdl architecte lucon bonneville haute savoie .jpge maison individuelle rcdl architecte lucon bonneville haute savoie .jpgf maison individuelle rcdl architecte lucon bonneville haute savoie .jpgg maison individuelle rcdl architecte lucon bonneville haute savoie .jpgh maison individuelle rcdl architecte lucon bonneville haute savoie .jpgi maison individuelle rcdl architecte lucon bonneville haute savoie .jpgj maison individuelle rcdl architecte lucon bonneville haute savoie .jpgk maison individuelle rcdl architecte lucon bonneville haute savoie .jpg

Cette maison familiale de plein-pied est décomposée en deux blocs: le premier, lieu de vie, est largement ouvert sur l’extérieur, alors que le second, plus centré sur lui-même, abrite les espaces de nuit. Cette typologie en L permet d’orienter le séjour et les chambres vers la zone naturelle du marais tout en s’implantant dans la continuité des maisons alentours.

Le bloc entièrement vitré et ouvert abrite la pièce à vivre. Sa position lui permet de bénéficier d’un ensoleillement quasiment continu tout au long de la journée.

Le bloc en pierre et en enduit blanc, est percé par des portes fenêtres qui cadrent l’environnement extérieur de la maison. On y retrouve les trois chambres, les espaces servants (garde-manger, locaux techniques), et les espaces d’eau, concentrés au coeur de la maison afin de rentabiliser leur desserte en réseaux divers. Situées dans cette seconde branche du L, les chambres bénéficient de la lumière de l’après-midi et d’une vue incomparable sur les marais vendéens.

Deux terrasses complètent l’organisation de cette maison. L’une, nichée à la rencontre des deux blocs, est abritée par un brise soleil végétalisé. Au gré des saisons, sa densité permet de protéger de la chaleur de l’été ou de profiter d’un soleil hivernal. La seconde terrasse, détachée de la maison est abritée par une structure légère de toiles tendues.